Apprendre la méthode du coût global

Recours et contentieux dans les marchés publics
avril 8, 2020
Le maître de l’ouvrage et l’ingénierie dans la coordination sécurité des chantiers de bâtiment ou de génie civil
avril 8, 2020

Apprendre la méthode du coût global

Nous entrons dans une période de massification des rénovations énergétiques, le développement des énergies renouvelables et une attente de plus en plus forte dans les performances et la qualité des projets. Ceci dans un environnement de plus en plus complexe et exigeant.

Le décideur (collectivités, bailleurs sociaux, copropriétés, institutionnels, …) a, dans tous ces registres pour la transition énergétique, besoin d’évaluer de plus en plus finement le retour de ses investissements ;

L’évaluation d’un projet (construction ou rénovation, EnR) doit présenter une vision large des impacts financiers pour déclencher la décision de faire. C’est ce qu’offre la méthode du coût global.

Avec cette méthode, le décideur a besoin de lister tous les coûts (toutes dépenses confondus) et toutes les charges différées dans une période donnée. Il ressort du coût global des indicateurs (VAN, TRI, …) et informations lui permettant de faire des choix stratégiques pour atteindre ses objectifs.

Le coût global devient un outil de plus en plus important dans la décision de faire. Ainsi certains certificateurs, ayant senti, ce besoin, intègrent-ils la méthode du coût global dans leur certification.

Prérequis :

  • Avoir réalisé des projets de construction et/ou rénovation réhabilitation.
  • Connaitre les différents postes de coûts et de charges
  • Avoir des connaissances financières et comptables
  • Utilisation de fonctions financières dans EXCEL.

Durée : 1 jour

Tarif : 300 euros

Lieux et dates :

  • Mardi 09 juin 2020 – CREPA BFC DIJON
  • Mardi 08 septembre 2020 – CREPA BFC Besançon

OBJECTIF(S) PÉDAGOGIQUE(S)

  • Savoir établir un coût de construction prenant en compte tous les coûts (assurances, taxes, honoraires)
  • Savoir établir un compte d’exploitation sur une période donnée (énergies et fluides, petit entretien, GR/GE, frais de gestion, contrôles obligatoires, assurances, …).
  • Maîtriser le taux d’actualisation et le taux d’inflation.
  • Utiliser la méthode normalisée du coût global.
  • Réaliser des études technico-économiques.